François, un paroissien demeurant à Ste Gemmes, à présenté devant une vingtaine d’assistants un exposé illustrant comment les dernières études sur le linceul de Turin peuvent nous renseigner avec beaucoup de détails sur les blessures qu’a subis l’homme qui fut enseveli dans ce drap. Cette présentation ouvre nos cœurs à une médiation sur la vulnérabilité avec laquelle Jésus de Nazareth accepta de se laisser flageller, couronner d’épines et crucifier à Jérusalem au temps du procurateur Ponce Pilate.

Photos ICI