L’homélie du Père Jimmy : « Regardons la puissance, regardons la puissance d’amour du Christ. »

 
Aujourd’hui, comme hier, Jésus-Christ est présent, il se rend présent dans la vie de chacun. Il suscite des réponses différentes.
 
Marthe, dans ce passage d’évangile, elle espère, elle espère contre toute espérance. Marthe, elle est là avec sa tristesse, avec son chagrin, elle est là face à la mort de son frère, elle est entourée de ses proches, de ses amis. Marthe garde l’espoir car elle croit en Jésus-Christ.
 
« Ton frère ressuscitera. Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra, et tout homme qui vit et qui croit en moi ne mourra jamais. Croix-tu cela ? » Et nous, croyons-nous cela ?

 

Dans une vie, combien de fois Jésus intervient, combien de fois Jésus pleure avec nous, combien de fois Jésus nous tend la main, combien de fois Jésus nous relève ?

 

Et nous frères et sœurs, croyons-nous cela,  Jésus est là, toujours là, à la porte de notre cœur et il frappe.

 

Jésus n’impose pas sa présence, il nous invite et il attend, il nous laisse libre et il attend notre réponse.

 

Oui, à cette même question qu’il a posé à ses apôtres :« Pour vous, qui suis-je ? » La réponse que Jésus attend ne peut pas être donnée collectivement.
 
Jésus attend de chacun une réponse personnelle « Pour toi, qui suis-je ? »
 
Frères et sœurs, je reviens d’une très belle journée passée à Pontmain avec les jeunes, 15 jeunes qui se préparent à la Conformation et 3 jeunes à faire leur Profession de foi ? » …
 
Le texte complet de l’homélie du Père Jimmy 
Le Père Jimmy prononce l’homélie de la messe en l’église Notre Dame d’Ambrières-Les-Vallées
En cette messe anticipée du 25 mars, le  Pape François lance, de nouveau, un appel à la Paix et à consacrer le monde au Coeur immaculé de Marie
« Je Vous choisis, aujourd’hui,ô Marie, en Présence de toute la Cour Céleste, pour ma Mère et ma Reine.
Je Vous livre et consacre, en toute soumission et amour,mon corps et mon âme, mes biens intérieurs et extérieurs, et la valeur même de mes bonnes actions passées, présentes et futures,
Vous laissant un entier et plein droit de disposer de moi et de tout ce qui m’appartient, sans exception, selon Votre bon plaisir, à la plus grande Gloire de Dieu, dans le temps et l’éternité.
Amen. »

 Samedi 18 mars, en l’église Notre Dame d’Ambrières-Les-Vallées, messe anticipée du 4ème dimanche de Carême

L’homélie du Père Laurent : « Serions-nous des aveugles, nous aussi ? »

« Réjouis-toi, Jérusalem ; vous tous qui l’aimez, rassemblez-vous, jubilez de sa joie, vous qui étiez dans la tristesse ; vous serez rassasiés de consolation. » (Is 66,10-11)
Chers frères et sœurs, c’est avec une telle invitation, et à mi-chemin du carême, que l’Eglise nous invite en ce 4ème dimanche appelé le dimanche du laetare (joie). En effet, la liturgie de ce jour semble vouloir nous offrir un encouragement à quelques longueurs de la fin de notre marche vers Pâques.
La couleur rose, couleur de l’aurore, marque au milieu de notre temps depénitence, de prière et de partage, une pause où l’Eglise cherche à mieux faireentrevoir la joie qu’elle prépare à Pâques.
Nous voici donc invités à nous laisser éclairer par la lumière véritable pour devenir à notre tour, cette lampe qui produit dans l’obscurité du monde «bonté, justice et vérité. »
C’est au cœur de cette invitation que saint Jeanl’évangéliste nous conduit à travers le récit de l’aveugle-né. Ainsi donc, le mendiant des souks de Jérusalem était né aveugle.
Il ne pouvait voir la lumière. Jésus, pourtant, va refaire pour lui le geste du créateur. Car cet homme né dans les ténèbres est le vivant symbole de l’humanité plongée dans la nuit de l’incroyance.
Jésus va pétrir de la boue pour en faire un homme nouveau. Il va le faire naître de l’obscurité à la lumière. Il va le faire passer de l’ignorance à la confiance. L’homme accepte de se laisser envoyer à la piscine de Siloé. « …
Le texte complet de l’homélie du Père Laurent

 

Le Père Laurent prononce l’homélie en l’église Notre Dame d’Ambrières-Les-Vallées

 Samedi 11 mars, en l’église Notre Dame d’Ambrières-Les-Vallées, messe anticipée du 3ème dimanche de Carême

L’homélie du Père Jimmy : « Donne-moi à boire »

« On fait tous de belles rencontres et l’Evangile de la Samaritaine est finalement ce que l’on pourrait appeler une belle rencontre ; Jésus et la Samaritaine ont tous les deux soif : Jésus a soif d’eau et surtout il a soif de rencontrer cette femme, de toucher son cœur.
La Samaritaine semble elle, n’avoir soif que d’eau. Elle ne sait pas encore, mais elle a soif d’autre chose.
Elle a soif d’amour, elle a rencontré plusieurs hommes qui finalement ne luiont pas donné l’amour qu’elle attendait. Son cœur reste sec, il a soif.
Deux personnes qui, à priori, n’ont rien en commun se rencontrent autour d’un puits.
Dans la Bible, il n’est pas rare de se rencontrer autour d’un puits, le serviteur d’Abraham a rencontré Rébecca, celle qui devait devenir la femme d’Isaac ; Jacob qui rencontre Rachel et puis cette scène où Jésus rencontre la Samaritaine.
La Samaritaine et Jésus se rencontrent autour d’un puits, on nous précise dans ce passage d’évangile qu’il est midi.
C’est l’heure où il fait le plus chaud, c’est l’heure de la pleine lumière ; Jésus, le Messie, va se révéler, il va toucher le cœur de la Samaritaine.
La Samaritaine qui a soif d’Amour et Jésus qui a soif de toucher les cœurs.
*Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 4, 5-15.19b-26.39a.40-42)
Le Père Jimmy, entouré de Daniel, diacre et des servantes d’autel Flora et Albane, pendant la prière d’ouverture
La suite de l’homélie
En voilà une belle rencontre ! Elles sont nombreuses les personnes qui disent « Donne-moi à boire » et ne savent pas ou plus vraiment de qui, de quoi elles ont soif.
Je pense à ces jeunes qui, à longueur de journée, sont avec leur doudou, je veux dire leur portable, qui font défilersur leurs écrans, des images, des bêtises (pour ne pas être vulgaire) sur leur Tik Tok ou autres réseaux sociaux.
Ces jeunes crient « Donne-moi à boire » et c’est Tik Tok qui répond à leur soif…
L’homélie de la Messe du samedi 11 mars 2023 à Ambrières

 Samedi 4 mars, en l’église Notre Dame d’Ambrières-Les-Vallées, messe anticipée du 2ème dimanche de Carême

L’homélie du Père Jimmy  sur la Transfiguration

« Le début de ce passage d’*Evangile est surprenant. Les choix de Dieu restent des Mystères.
Jésus choisit Pierre, et les deux frères Jacques et Jean.
Déjà l’évangile de Matthieu nous disait que Jésus choisissait Pierre « Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et
la Puissance de la mort ne l’emportera pas sur elle »
Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, il les emmène avec lui à l’écart sur la montagne et c’est aussi à l’écart sur la montagne sur une haute montagne que Moïse avait eu la Révélation du Dieu de l’Alliance et avait reçu les tables de la loi « amour de Dieu et amour du frère »
Cette loi, oui, devait éduquer le peuple de l’alliance à vivre dans l’amour de Dieu et des frères.
Moïse et Elie sont les deux colonnes de l’Ancien Testament et Pierre, c’est bien sur Pierre qu’est notre Eglise.
Oui, sur cette haute montagne, la montagne de la Transfiguration, Pierre, Jacques, Jean, les colonnes de l’Eglise, ont la Révélation du Dieu de tendresse qui prend chair en Jésus.
« Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie » Avant sa Passion ? la Transfiguration ! pour affermir la foi de Pierre, de Jacques et de Jean.
« Seigneur, il est bon que nous soyons ici… » Le seigneur a bien un chemin différent pour chacun de nous…
Le texte complet de l’homélie du Père Jimmy, Messe anticipée du 2ème dimanche de Carême
*Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu  (Mt 17, 1-9)
La Transfiguation du Seigneur
(photo Cathopic)