Les enfants, les jeunes animateurs, les moins jeunes, ont vécu un temps de grâce, formant “une grande famille” de l’École de Prière, pendant 3 jours à Pontmain.

Le mardi 21 février dernier, dès 10h du matin, on pouvait apercevoir dans les rues de Pontmain des animateurs, un peu (beaucoup) déguisés mardi gras oblige, plein d’entrain et de bonne humeur pour préparer l’Ecole de Prière qui devait débuter le lendemain. C’est qu’il faut soigner l’accueil des 90 enfants attendus, et il faut également préparer les cœurs à se donner pendant ces 3 jours.

Le grand ami du ciel de cette année n’était autre que Saint Charles de Foucauld, personnage au fort tempérament, dont le cri a été jusqu’à sa rencontre avec Dieu : « Seigneur, si vous existez, faites que je vous connaisse ! ». Le Seigneur l’a exaucé, et la rencontre eu lieu dans un confessionnal ! Son désir de Dieu l’emmènera jusque dans le désert algérien, au milieu des Touaregs, « crier l’Evangile sur tous les toits » ! 

Les enfants sont arrivés le mercredi 22 février, Mercredi des Cendres. Après la découverte de leurs équipes (qui portaient le nom d’Oasis pour rappeler le désert), la découverte également de Pontmain et du message de la Vierge Marie, ils ont préparé la célébration des Cendres, qui devait avoir lieu le soir même dans la basilique, en faisant brûler tous les rameaux séchés de leur maison de l’an passé.

Le jeudi, journée charnière de ces 3 jours de bonheur, les enfants sont d’abord partis le matin au désert avec Charles de Foucauld pour se préparer au sacrement de réconciliation, Saint Charles étant un allié précieux dans cette affaire ayant vu sa vie bouleversée par ce sacrement. L’après-midi, en présence de Monseigneur Thierry Scherrer, notre évêque, se déroulait le festival de la prière, grand classique de l’Ecole de Prière ! Au programme : adoration, confessions, réalisation du cœur surmonté d’une croix si connu de Saint Charles de Foucauld en sculpture, mais aussi peint sur un scapulaire blanc qu’ils revêtiront le lendemain. Les enfants ont également pris le temps de décorer une carte postale avec la devise de Saint Charles : Jésus Caritas (Jésus charité) afin de l’envoyer ou de la remettre à quelqu’un d’important pour leur cœur. Et le soir, ah le soir ! Nous sommes tous partis au théâtre ! Découvrir la vie de Saint Charles de Foucauld, avec des animateurs, non des acteurs, for-mi-da-bles !

Le dernier jour, messe à la basilique avec tous les paroissiens ! Une grande joie ! Et la journée s’est poursuivie avec le grand jeu avant de prendre le temps de prier, dans les chants, dans la joie, avec les familles venues nous rejoindre.
Les enfants, les jeunes animateurs, les moins jeunes, vivent vraiment un temps de grâce, en grande famille de l’École de Prière pendant ces 3 jours, et la prière et la joie sont au cœur de ce temps donné à Dieu. Merci à Saint Charles de Foucauld de s’être fait proche de tous ! Merci Jésus pour ce temps passé avec Toi ! Merci Marie de nous accueillir chez toi !